jeudi 11 août 2016

QUAND LE SORT S'ACHARNE..........

Petit mot très bref car pas facile d'écrire avec une seule main... ou quand une jolie fracture a décidé de vous gâcher la vie...
Le retour en cuisine dans quelques mois... et sans aucun doute l'envie de fêter ce retour avec vous...
Donc patience... ce qui me fait le plus défaut...............................

jeudi 26 mai 2016

L'ENVIE.. LE TEMPS... LA SANTE... L'AGE AUSSI???..........

Bonjour,
Une année entière que je n'ai trempé ni ma plume, ni ma cuillère dans mon blog...
L'âge aidant (ou pas!!)... la vélocité diminue, la santé se dégrade un peu, la cuisine est moins riche (cause à effet) voir moins attrayante (oui les régimes sans sel, c'est pas franchement sexy)... etc... etc...etc... et par un système de vase communiquant, la famille s'agrandissant (ou prenant de l'âge) je suis sommes toutes plus demandée (quand on aime, on ne.....)
Toute cette prose pour expliquer (ou pas) mon silence... car en toute honnêteté, c'est peut-être tout simplement l'envie qui est moins présente...
Alors me disant le vieil adage "l'appétit vient en mangeant" est vrai, je vais ESSAYER de profiter du mois de Ramadan qui arrive à grands pas (c'est le mois où je m'éclate en cuisine... attention, je m'éclate mais on ne "s'éclate pas"... chez moi jeûne du jour ne signifie pas grosse bouffe de nuit, simplement plaisir et raffinement) pour retrouver "l'envie d'avoir envie" et de venir vous régaler de quelques recettes légères et sympa...
Je croise les doigts et je vous dis à dans quelques jours dès que Ramadan pointe le bout du nez...
j'espère vous retrouver tous et toutes.....

jeudi 30 avril 2015

LE TEMPS PASSE... LE PRINTEMPS EST LA... FAR BRETON AUX PRUNEAUX.....

Oui le temps passe...
Le 18 mars s'estompe... la vie est ainsi faite, tout cicatrise...
Non que la tourmente et les tourments se soient effacés depuis... crash, naufragés, tremblement de terre... bref souffrances encore et encore...
Mais aussi... ciel bleu, vacances, petits-enfants adorables et fougueux, repas de famille... la vie aussi... MA vie.....
Que tous ces petits bonheurs simples mis bout à bout dans une grande farandole autour de la Terre fassent que la folie du monde s'arrête.....
Voeux (trop) pieux... alors en attendant... douceur..... au détour de beaux gros pruneaux bien moelleux qui se sont invités dans ma cuisine.....
FAR BRETON AUX PRUNEAUX
 Il vous faut :
-150g de farine
-120g de sucre
-7 oeufs
-60cl de lait
-1/2cc d'arôme rhum (ou 3cl de rhum)
-1cc d'extrait de vanille
-250g de pruneaux

Préparation :
Préchauffer le four à 175°C.
Fouetter les oeufs et le sucre.
Ajouter la farine, fouetter.
Puis verser le lait tiède petit à petit en fouettant toujours.
Enfin ajouter le rhum (ou l'arôme) et la vanille.
Dénoyauter les pruneaux.
Beurrer un moule à manqué et disposer les pruneaux .
Verser doucement la pâte en prenant soin de ne pas déplacer les pruneaux.
Cuire pendant 40 minutes (le far va gonfler puis retomber).
Placer sur grille et laisser refroidir.
Démouler et consommer tiède ou à température ambiante.
Un gâteau très simple, mais si bon avec ses doux souvenirs d'enfance et de vacances. Pas un flan, plus compact et le goût des pruneaux, miam.
SI LONGTEMPS... ET TOUJOURS AUSSI BON...
DES PRUNEAUX BIEN MOELLEUX...
BIEN PUNCHE AU RHUM...
BEAU... NON???...
ET MON BEAU PLAT A GATEAU... VOUS EN PENSEZ QUOI???.....

mercredi 18 mars 2015

DES NOUVELLES FRAICHES.....

Comme vous avez pu le constater, mon blog est en hibernation depuis quelques temps...
Aucune raison particulière à cela si ce n'est un manque de temps, d'envie... d'heures de lecture aussi à rattraper depuis... des années... bref pour faire cours un peu de lassitude... cela arrive...
Mais au vu des tragiques évènements d'aujourd'hui je vais (le temps de me remettre quand même, tout cela s'est passé à quelques mètres de chez moi) redonner de la vie à mon blog, car il faut lutter par tous les moyens possible pour faire échec à cette monstruosité..
Donc à tout bientôt....

samedi 21 février 2015

ENCORE!!!... OUI MAIS DIFFERENTE... ET COMME C'EST DE SAISON... SALADE BESBES POMME GRENADE.....

Suis-je atteinte par l'âge???... par une très sale maladie qui fait de votre vie un désert...
On pourrait le croire au vu de la salade que je vous présente aujourd'hui... l'aurais-je déjà publiée et oublié la chose???...
Que nenni...
Il y eut celle-ci je vous l'accorde (ICI)... mais celle d'aujourd'hui est différente... eh oui... il y a heureusement de la variété dans les produits de saison...
A cuisine raisonnée et raisonnable, produits de saison...
A derniers assauts de l'hiver ici (oui les narcisses sont en fleur et mon pêcher aussi) il faut bien répondre...
Et quoi de mieux qu'une petite salade bourrée de vitamines, délicieuse et colorée???... Alors elle revient en force chaque année sur ma table, j'en raffole...

SALADE BESBES, POMME ET GRENADE
 Il vous faut :
-2 bulbes de fenouil (besbes)
-1/2 oignon rouge
-1 pomme
-1 grenade*

pour la vinaigrette
-1cs de jus de citron
-3cs d'huile d'olive
-1/2cc de piment d'Espelette
-sel et 5 poivres du moulin
*la saison des grenades est terminée, mais l'avantage de ce fruit (comme tant d'autres) est de se garder sans souci pendant des mois. Seule la peau se dessèche mais les graines restent parfaites.

Préparation :
Préparer la vinaigrette en mélangeant tous les ingrédients. Emulsionner.
Couper les bulbes de fenouil dûment lavés en lamelles fines, ainsi que l'oignon et la pomme (lavée et shampouinée) non épluchée.
Arroser de suite de la vinaigrette (pour que pomme et fenouil restent bien blancs).
Disposer dessus les grains de grenade.
Servir.
Recette courte s'il en fût, mais simplicité égale souvent régal...
LEGER... FRAIS...
TONIQUE... COLORE...
POUR PATIENTER JUSQU'AUX BEAUX JOURS...
QUI NE SAURAIENT TARDER.....

dimanche 15 février 2015

ABSENCE... RETOUR... FROID... UN COUSCOUS S'IMPOSE.....

Assez longue absence due à des maux multiples et variés allant de la bronchite aux vertiges en passant par bronchiolite, tension, chute.... j'en passe et des meilleurs... total... deux semaines de galère...
Bon on se rassure, je n'ai pas cumulé toutes ces misères... c'est un florilège non exhaustif des joies d'avoir une petite famille...
Pour retrouver le sourire et la  bonne humeur, voir la santé on va descendre vers le sud et ma chère ville de Gafsa...
On y est descendu souvent tous ensemble, non???...
D'abord pour ce qui fut pour beaucoup j'en suis sûre une découverte et comme aujourd'hui la dégustation d'un magnifique couscous... pour moi LE couscous ICI...
Une autre fois on est entré dans les méandres étonnants de la cuisine gafsienne illustrés par une recette que je vous conseille par ce froid ICI...
Puis un vrai "léchage de babines"... ne craignant pas le feu de l'harissa car à Gafsa, on l'aime ainsi le m'tabga... c'est par ICI...
Et la dernière (jusqu'à ce jour)... la soupe magique... mais tellement plus qu'une soupe... la somptueuse Ahssè si originale... ICI...
Pas un hasard si je vous remets tous ces plats en mémoire, car ils sont parfaitement de saison... tenant chaud au corps et à l'âme...
La recette d'aujourd'hui est un peu plus légère, plutôt printanière... mais c'est tant mieux car le printemps arabe (le vrai...) faisant référence au calendrier lunaire est pour très bientôt... fin février...
Le merveilleux de ce couscous est sa fraicheur amenée par le "morchen" culture typique de Gafsa... en fait ce sont les jeunes feuilles tendres du navet et l'amorce du bulbe... le morchen n'est cultivé que pour ces jeunes pousses et n'a pas vocation à devenir adulte...
COUSCOUS MORCHEN
 Il vous faut :
pour 4 personnes
-500g de couscous
-1 oignon
-4 bottes de morchen
-300g de potiron
-150g de pois chiches
-2cs de concentré de tomate
-1cs de o'ffah*
-1cc de curcuma
-1cc de piment rouge
-1cs d'harissa (ou moins)
-sel et poivre
-3cs d'huile d'olive
-4 piments verts
du sel et du o'ffah
*le o'ffah (nom signifiant "épices" d'ailleurs) est un épice typique de la région de Gafsa et du Jerid qui est un équivalent du ras el hanout marocain, c'est une composition de multiples épices (on peut en compter une vingtaine)
Préparation :
Dans le bas du couscoussier (marqfoul), verser l'huile et fondre l'oignon haché.
Ajouter les épices, le sel et le poivre, l'harissa et le concentré de tomate. Compoter 1 minute pour que les épices exhalent tous leurs parfums et verser 1/2 verre d'eau.
Mettre à leur tour les feuilles de navets et leurs bulbes, le tout haché grossièrement. Mélanger et faire revenir 2 minutes.
Verser 1 litre 1/2 d'eau, ajouter les pois chiches et amener à ébullition.
Pendant ce temps, saler légèrement le couscous, ajouter quelques traits d'huile d'olive, mélanger (pour ma part, j'ajoute 6 clous de girofle qui parfument subtilement) bien pour séparer les grains, verser dans le haut du couscoussier (keskes), placer sur la sauce fumante et donner une première cuisson jusqu'à ce que la vapeur traverse le couscous.
Verser dans un grand plat, l'aérer à la fourchette, ajouter un verre d'eau froide, aérer de nouveau, laisser un peu gonfler et reconduire une cuisson de 15 minutes.
A ce moment, ajouter le potiron**.
** à Gafsa pousse dans l'oasis un petit potiron vert rayé de peau et assez vert de chair que l'on utilise pour ce couscous, goût incomparable évidemment, mais je n'en avais point.
Renouveler la même opération.
Au bout de 15 minutes encore, débarrasser le couscous, le mouiller avec 2 ou 3 louches de sauce (en essayant de ne pas intégrer les feuilles), mélanger graines et liquide et laisser reposer 10 minutes sous un torchon pour que le couscous s'imprègne de la sauce.
Répartir dans les assiettes à couscous et dresser généreusement dessus tous les légumes, couper le potiron et ajouter un morceau sur chaque assiette.
Et si vous êtes comme moi friande de piment (vous pouvez les choisir doux!!), profiter du repos de la graine pour pratiquer un légère fente dans 4 piments, glisser à l'intérieur un peu de sel et de o'ffah et faire griller doucement dans un peu d'huile d'olive (ils doivent rester blonds)... et croquer dedans en dégustant le couscous.
SAIN... VEGETARIEN... BON... TRES BON...
CUISINE DE "PAUVRE"... AU SENS NOBLE DU TERME... SAVEUR ET AMOUR...
 ON EN REDEMANDE.....
Un peu d'indigence du côté des photos... c'est que je ne comptais pas publier... et puis... tant de bonheur au creux de ma cuillère.....

samedi 7 février 2015

LE PLUS SOUVENT EN SALADE, SOUPE... OU EN TARTE... MAIS CETTE FOIS EN TERRINE... VIVE LES POIREAUX.....

J'ai encore fait l'acquisition dernièrement de plats en terre cuite si sains et si beaux que je ne résiste pas.... j'essaie mais rien à faire!!!
Quand j'ai découvert dans mon marché de la semaine (oui... c'est chaque fois la surprise... c'est l'homme de la maison qui s'en charge car il adore et en plus a un super maraicher juste en bas de ses bureaux... maraicher qui connait tous mes goûts et impose... oui... des produits souvent assez rares sous nos cieux... d'où... les --bonnes-- surprises) de magnifiques poireaux (bon là, pas la surprise du siècle, les poireaux étant comme partout un bon légume d'hiver ici, mais ils sont en général tout chétifs) bien dodus, je savais que la salade ne serait pas une jolie mise en valeur et que la soupe ou la tarte les réduirait comme leurs compères en "petits bouts" sans âme...
Et comme il me démangeait de mettre mon nouveau-très-beau-plat-à-four-mauve en valeur... l'idée m'est vite venue.... une terrine...
Mais elle se devait d'être légère, obligatoire dans ma cuisine en ce moment... et elle le fût...
Légère et court vêtue, voici donc une jolie terrine gourmande et déculpabilisante....
TERRINE DE POIREAUX ET (un peu) POMMES DE TERRE
 Il vous faut: 
-1 botte de poireaux
-3 pommes de terre
-1/2 pot de crème fraiche
-1/2 pot de milkana au poivre (rondelé)
-2 oeufs
-1/2cc de noix de muscade
-1/2cc de piment d'Espelette
-sel et poivre (5 baies du moulin pour moi)
Préparation :
Cuire les poireaux dûment lavés 30mn à la vapeur.
Couper les pommes de terre en rondelles et les cuire 15mn dans l'eau bouillante salée. Egoutter.
Dans un plat à four beurré (pour moi moule rectangulaire 21X16) disposer harmonieusement deux couches de poireaux, saler, poivrer et pimenter. Puis les pommes de terre en rondelles, saler etc... idem.
Terminer la le reste des poireaux et assaisonner encore.
 Mélanger la crème, le fromage et les oeufs, ajouter tous les assaisonnements (sel, poivre, espelette, muscade) et verser sur les poireaux.
Cuire 45mn à four TH 160°C.
(Si pas de régimeux, servir avec une délicate sauce au citron ou une gourmande sauce tomate) .
VOILA... BEAU LE PLAT... DORES LES POIREAUX...
 UNE RECETTE C'EST AUSSI L'OSMOSE ENTRE CONTENANT ET CONTENU...
 TROP BON... TROP LEGER....
 CE QUI N'EXCLUT PAS LA GOURMANDISE...


mercredi 4 février 2015

BAISSE DE TENSION D'ACCORD.... MAIS GOURMAND QUAND MEME... CHOU FLEUR ENTIER FARCI.....

Tout beau, tout blanc dans mon frigo... D'ordinaire, il aurait fini bien doré en beignets gourmands et crunchy...
Mais des empêcheurs de tourner en rond (du style cholestéro-machin et tensio-chose) se sont semble-t-il réinviter chez nous pour la semaine... enfin, c'est l'homme qui les hébergent, mais c'est moi qui suis chargée de les faire rentrer dans leurs foyers...
Pour cela, faut faire du léger, ils détestent...
Et... au hasard d'une photo glanée par hasard dans les méandres du web, voici qu'il me revient une recette sympa réalisée il y a... des lustres... oui, des lustres au sens étymologique du terme!!!!
Un papier, un crayon, la recette reprend forme mais dûment délestée de détails trop gourmands... et au final, une excellente interprétation, bien légère et bien bonne.....
CHOU-FLEUR ENTIER FARCI
 Il vous faut :
-1 chou-fleur
-300g de viande hachée
-50g de chapelure
-2cs de purée de tomates séchées
-1 piment
-1 oignon
-3 gousses d'ail
-3cs de persil haché
-1 oeuf
-50cl de bouillon
-1cc de piment
-1cc de tabel
-sel et poivre
Préparation:
Oter les feuilles du chou-fleur, bien le rincer et le faire cuire dans de l'eau bouillante salée pendant 10 minutes.
L'égoutter et le refroidir.
Pendant ce temps, préparer la farce :
Hacher l'oignon et l'ail, tailler le piment en petits dés.
Mélanger la viande hachée, l'oignon, l'ail, le piment, la chapelure, le persil haché, la purée de tomates,tous les épices et l'oeuf.
Oter le trognon du chou fleur et introduire la farce en pressant bien (elle va naturellement emplir tous les interstices entre les bouquets).
Huiler un plat à four d'une grandeur juste légèrement supérieure à celle du chou, placer le chou tout d'abord tête en bas, verser le bouillon*.
 Cuire à four 200°C pendant 30 minutes, puis le retourner et poursuivre la cuisson 30 minutes en baissant la température du four à 160°C.
Servir bien chaud et tout doré.
Comme c'était un chou "de régime" je l'ai juste accompagné d'une petite sauce faite de ricotta et de purée de tomates séchées.
*pour les "non régimeux", remplacer le bouillon par une belle sauce tomate bien gourmande.
 UNE RECETTE ORIGINALE...
 QUI A TOUT D'UNE GOURMANDE...
 A NE PLUS OUBLIER... DANS MES "CARTONS"...

lundi 2 février 2015

DES CREVETTES NOYEES DANS LES PARFUMS... DE... CITRONNELLE, GINGEMBRE, COMBAVA, COCO.....

Quand l'inspiration me manque en cuisine... oui, oui, cela m'arrive!!!... et même très souvent... en fait pas vraiment l'inspiration mais... les contraintes familiales...((Découverte ou cogitation d'une superbe recette oui mais... "ah!! l'homme va pas trop aimer... ah!! ya de la crême fraiche, gendre ne va pas manger... ah!!! sucré salé, fils va râler... ah!! ah!! ah!!.............. j'en passe...
Il faut donc :
-l'inspiration (le plus facile)
-l'intendance (avoir tout sous la main)
-le timing (recette à faire en duo... ou avec tribu fille... ou avec tribu fils... ou... miracle, recette consensuelle qui plait--presque, car nous avons un électron libre dans la famille-- à tous)
- le temps...
Comme il est difficile d'être une femme-maman-grand-mère... ))
Ne nous plaignons pas trop quand même et comme je suis dans un de ces bons jours où nous ne serons que deux... donc plus facile de contenter tout le monde... que je n'ai qu'à ouvrir placard, frigo et congélo pour tout trouver... que j'ai envie de cuisine d'Asie... ce qui m'arrive fort souvent... c'est parti pour un beau moment à emplir la cuisine de moults parfums.....
 CREVETTES AUX PARFUMS D'ORIENT ET RIZ A LA MENTHE
 Il vous faut :
pour les crevettes
-400g de crevettes
-2 gousses d'ail
-300g de champignons
-5 rondelles d'ananas au sirop
-2 batons de citronnelle
-2cm de gingembre frais
-1cc de combava râpé
-1 verre de lait de coco
-sel, poivre, piment d'Espelette
1cs d'huile d'olive
pour le riz
-1verre de riz basmati
-1 petit oignon
-1cs de menthe séchée
-2cs d'huile d'olive
-1 1/2 verre d'eau
Préparation :
Chauffer un wok à feu vif, verser l'huile, jeter les crevettes, les faire dorer. 
Ajouter l'ail, les champignons* en lamelles, faire suer 2 minutes. Diminuer le feu, ajouter la citronnelle écrasée légèrement, le gingembre râpé, le combava, le piment d'Espelette, saler et poivrer.
Ajouter l'ananas coupé en morceaux et son jus (environ 1/2 verre) et le lait de coco. Epaissir 5 minutes à feu doux.
*j'ai utilisé des champignons de Paris, car les seuls que j'ai trouvé ici, mais je vous conseille des champignons "typiques"
Pour le riz à la menthe :
Blondir l'oignon hâché dans l'huile, verser le riz et mélanger jusqu'à ce qu'il soit translucide.
Ajouter alors la menthe séchée, l'eau, saler et poivrer.
Poursuivre la cuisson jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de liquide.
Servir avec les crevettes.
LEGER... LEGER...
TOUS LES PARFUMS QUE J'AIME...
ET CE PETIT GOUT DE MENTHE DANS LE RIZ.....

samedi 31 janvier 2015

DES CITRONS PLEIN LES ARBRES ET UN CAKE... AU CITRON (OF COURSE)... SUR LA TABLE.....

Vous le savez... ou pas... j'ai deux citronniers dans mon jardin qui donnent toute l'année (enfin y'a quand même une petite saison creuse...) des citrons fabuleux....gros,  peau très fine, extrêmement juteux... les célèbres citrons de Menton n'ont qu'à bien se tenir....
Alors chaque année, à moi la joie des préparations maison : citrons confits, confiture, citronnade, tarte (recette à venir)....
Mais il y a peu, une amie blogueuse (ma sélection naturelle) magicienne des gâteaux a concocté un cake au citron tout simple (rendons à César, elle l'a trouvé chez Bernard)...
Et comme je n'aime rien de mieux que les bons "desserts de famille"... tartes, cakes, gâteaux maison (pas trop fan, voir pas du tout--même si je tente des réalisations plus fun pour les anniversaires de mes loulous-- de la-mode-américaine) me ravissent et m'enchantent... j'ai su de suite que ce beau cake moelleux couleur de soleil allait devenir un must pour moi...
Et oui, fait et refait avec toujours autant de bonheur... et comme il est d'une simplicité navrante (nul besoin de robot, un fouet et une spatule suffisent), faites comme moi nous, laissez-vous tenter.....
CAKE MOELLEUX AU CITRON
 Il vous faut :
-300g de sucre
-180g de beurre
-225g de farine
1/2cc de levure chimique
-1 pincée de sel
-4 oeufs
-les zestes et le jus de 2 citrons
pour le glaçage
-130g de sucre glace
-25g de jus de citron

Préparation:
Préchauffer le four à 190°C.
Beurrer le moule à cake et réserver au réfrigérateur.
Fondre le beurre, le mélanger au sucre et fouetter en un mélange crémeux.
Ajouter les oeufs, fouetter à nouveau.
Mélanger farine, levure et sel. Ajouter l'ensemble au mélange précédant, intégrer les zestes et les jus.
Quand l'ensemble est bien lisse, remplir le moule à cake aux 3/4.
Cuire dans le four chauffé à 190°C pendant 20 minutes, abaisser à 150°C et poursuivre la cuisson 40 mn (couvrir d'un papier aluminium si le cake vous semble suffisamment doré).
Sortir du four, démouler aussitôt et envelopper le gâteau chaud de film alimentaire et réserver jusqu'à refroidissement (en procédant ainsi, le cake sera infiniment dense et humide... comme s'il avait été arrosé de sirop).
Préparer le glaçage en faisant fondre le sucre glace dans le jus de citron.
Oter le film du gâteau et étaler le glaçage sur le dessus du cake (dans la recette initiale, il est préconisé de remettre le gâteau dans son moule, d'étaler le glaçage et de remettre 10 mn à 100°C pour que le glaçage sèche). 
Je n'ai rien fait de tout cela et mon glaçage a séché à l'air libre très rapidement... avec effectivement des coulures tout autour.... mais c'est ce que j'aime... le côté "maison"...
ALORS JE PEUX VOUS DIRE... IL EST TROOOP BON...
 DENSE... HUMIDE... MOELLEUX...
 ACIDULE A SOUHAIT... SI FORT EN CITRON...
 TOUT CE QUE J'AIME... UN "GATEAU DE FAMILLE".....